camping nature Auvergne
Votre camping est ouvert du15/04/2024 au20/09/2024
Réservez votre séjour
Date d'arrivée
Date de départ
Type d'hébergement
Camping Auvergne > L’écotourisme en Auvergne

L’écotourisme en Auvergne

«Le voyage est une invitation» Freud.

Aujourd’hui, 30% des touristes veulent voyager de manière plus durable.

Protéger l’environnement, respecter les cultures locales, minimiser son empreinte carbone, il y a 20 ans on n’en parlait pas. Un nouveau mot est apparu: l’éco-tourisme.

Il s’agit alors d’un concept qui vise à allier protection des ressources de la nature et des humains qui les perdurent.

ecotourisme auvergne
ecotourisme auvergne

Cela peut prendre plusieurs visages:

Le voyage de développement mutuel, on l’on porte un projet pour une communauté pauvre ou victime de mère nature. On pense alors naturellement aux voyages humanitaires ou au bénévolat. On peut aussi découvrir les activités agricoles, avicoles, d’élevage ou de vinification en offrant un peu de son temps à l’agriculteur qui vous fera vivre sa passion au quotidien. Au camping Le Belvédère en Auvergne, dans le giron de la Coopérative laitière de Neuvéglise, se trouve une ferme biologique à La Taillade, proposant cette découverte du monde agricole et de l’élevage, la fabrication artisanale du pain dans le four du village.

L’éco-trekking est une découverte des cultures locales, par le biais d’un apprentissage des méthodes de préservation des ressources, dans l’exercice des activités de randonnée, d’ascension-escalade, ou plongée passive.

ecotourisme auvergne

Plus moderne et en voie de progression, la Vanlife vous réinvente. Plutôt de que parcourir le monde aves les avions, on cherche à découvrir près de chez soi, ou revisiter les endroits qu’on aime. Les Vanlifers sont hyper respectueux des autres et de la nature et partagent bien plus qu’une passion pour leurs véhicules (qu’ils équipent souvent eux-mêmes), c’est surtout un état d’esprit

Dernier né: le Workstation. Je pars pour plusieurs semaines dans l’endroit de mes rêves, et je continue à travailler de l’étranger souvent, mais de plus en plus en France. Le télétravail a créé cette mode, les clés 4G et autres réseaux téléphonie ont en fait une réalité. Je vis alors aux rythmes des rencontres et des lieux, je diminue mon empreinte carbone, car je ne fais qu’un trajet et préserve et découvre des nouveaux horizons et cultures.

Alors vous avez le choix, votre choix de ralentir votre rythme pour vous retrouver, est souvent le signe d’un nouveau départ, non?

Allez, à très vite, ou pas…
ecotourisme auvergne